"En ces temps difficiles, il convient d'accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux." Chateaubriand

dimanche 26 février 2012

Rose mafia


Rose mafia, c'est le titre d'un livre qui vient de sortir et dont on n'a guère entendu parler dans les médias. Mais c'est aussi peut-être ce qui pourra caractériser la gouvernance politique de la France si les socialistes réalisent un doublé aux présidentielles et aux législatives qui suivront.
 
Le livre de Gérard Dalongeville, un repenti si on veut continuer à faire un parallèle avec la mafia, présente d'une façon détaillée, semble-t-il, les magouilles du pouvoir socialiste du département du Pas-de-Calais vieux fief socialiste et où prospère une des fédérations les plus puissantes du parti à la rose. Ce livre nous révèle que malgré les différentes lois sur le financement des partis politiques rien finalement n'a changé pour le PS et dans ce département, au moins. Fausses facturations, emplois fictifs, enveloppes de liquide, marchés publics truqués, corruption, menaces semblent en effet toujours à l'ordre du jour en certains lieux de ce pays, soit pour alimenter les caisses du parti, soit pour faire prospérer un clientélisme électoral, soit pour s'enrichir personnellement.
Alors certes, l'auteur de ce livre n'a rien d'un saint homme parti en croisade pour l'assainissement de la vie politique. Bien au contraire, c'est un des rouages du système. Enfin ce fut, car lui a eu la malchance de se faire prendre la main dans le sac et malgré les promesses, selon lui, de le sortir de là grâce à la corruption d'un juge, il en est à attendre sa condamnation future. On ne manquera donc pas de se reporter aux caractéristiques pas très honorables du personnage, ancien maire de Hénin-Beaumont, pour qualifier ce livre de tissus de mensonges, d'ensemble de fausses révélations pour atténuer les rigueurs de sa peine, à l'imitation des repentis de la mafia, de manifestation d'une vengeance (parce que peut-être on ne l'a pas sorti de là). Reste que le contenu du livre, très bien documenté, et dont l'auteur être en mesure d'apporter toutes les preuves, est à mettre en corrélation avec d'une part un rapport de la cour régionale des comptes qui s'émeut de la disparition de 1,5 millions d'euros des comptes de deux sociétés de financement public tenues par le PS, et d'autre part avec les informations judicaires ouvertes à l'encontre de ce député maire du même département dont Montebourg dénonçait il y a peu, et en vain à l'époque, les troubles agissements. La longue confession de Dalongeville n'est certes pas une preuve, mais elle est au moins en mesure d'alimenter les enquêtes en cours actuellement et qui laissent supposer que tout n'est pas clair dans ce département.
Un autre élément à prendre en compte et le fait que le maire déchu de Hénin-Beaumont suggère fortement que la première secrétaire actuelle du PS ainsi que son prédécesseur, actuellement favori des sondages pour être notre futur président de la République, ne pouvaient pas ne pas être au courant de ce système mafieux qui ne se limiterait peut-être pas au seul département du Pas-de-Calais. Effectivement si on se déplace à l'autre bout de la France, vers Marseille, on peut avoir quelques doutes. Et on peut se demander, pour le moins, à quoi sert une direction qui n'est pas en mesure de contrôler ses billes.
 
Mais peut-être que de ce livre, vous qui me lisez en ce moment, vous n'en avez pas entendu parler. Il n'y aurait en effet rien d'étonnant à cela. Tandis que les médias ont fait leur une pendant des semaines sur une affaire Bettencourt dont on ne sait toujours pas après bientôt deux ans si elle est liée à un financement occulte de l'UMP, alors que la récente mise en examen de Woerth a fait l'objet de toutes leur attention, "Rose mafia" est passé quasiment aussi inaperçu que le dernier ouvrage de Gérard Duglandu, auteur qui n'existe pas bien entendu. Il y a bien eu quelques mentions du livre ici ou là, généralement discrètes, sans développements et surtout sans suites.
Alors bien évidemment on sait que les médias dans leur majorité roulent pour le député-maire de Tulle et que ce livre pourrait lui faire de l'ombre, jeter un doute, sinon sur son honnêteté foncière revendiquée de Monsieur Propre, sur ses capacités à diriger un pays alors qu'il n'a pas été en mesure de diriger et contrôler son parti. On ne s'attendra donc pas à ce que des explications soient demandées à M. Hollande qui pourraient le gêner. Mais cela est bien inquiétant. Alors qu'on accusait, que les médias accusaient, ce qui est tout de même paradoxal, Sarkozy dès 2007 d'avoir posé une chape de plomb sur leur expression, on se rend compte qu'avant même une victoire de leur part, ce seraient les socialistes qui auraient posé cette chape de plomb, ou du moins que ce seraient les médias qui se se la seraient posée sur eux-mêmes dans un grand élan de servilité vis-à-vis du futur pouvoir tant espéré. Enfin par eux. Mais si un tel malheur devait arriver à la France, on a d'ores et déjà compris quel pourrait être le futur niveau d'information.
Alerte pour la démocratie? Sans doute. Quand un parti détient les deux chambres, la presque totalité des régions, une majorité de départements, une majorité de grandes ville et qu'en plus la magistrature, les syndicats et les médias sont à sa botte, on peut légitimement affirmer qu'il n'existe plus de contre-pouvoirs. Et ça la droite n'a jamais pu faire, les trois derniers lui ayant été systématiquement hostiles depuis bien longtemps.
 
"Rose mafia", un joli titre et peut-être une terrible prémonition.

10 commentaires:

  1. une gauche jadis caviar qui marchait rive gauche et qui désormais nous la fait anchois à l'huile dans pain de campagne assise prés du peuple besogneux
    tous énarques ou presque, regardant d'en haut le simple avocat d'affaires, une élite consanguine qui veut encore nous faire rêver
    va pas tarder à balancer Hamon, le petit mec d'une classe ouvrière et Vals peut être, l'ibère, vous verrez
    Se ralliant à Mitterrand , l'homme du peuple bien sûr
    qui est le plus insolent?
    des crapules avérées et un baiseur infâme, ça fait beaucoup
    Woerth va mal, rappelez vous ce que j'ai dit, ça va mal finir
    ces gens sont des tartufe et font faire le sale boulot aux subalternes ultra
    j'ai la haine

    RépondreSupprimer
  2. Quand on observe de près ces gens on ne peut qu'en être dégoutés. La droite n'est certes pas vertueuse, mais eux ne le sont pas davantage mais usent de méthodes infâmes pour le cacher. Grâce à des médias complices et puis aussi une magistrature qui est la honte de ce pays et à laquelle je récuse le droit de juger au nom du peuple français. On comprend leurs angoisses quand on veut introduire des citoyens en correctionnelle. En fait tout ça rassemble assez bien à un coup d'Etat d'une nouvelle forme certes, mais tout de même à un coup d'Etat.

    RépondreSupprimer
  3. Tillinac continue sur Atlantico, ça fait du bien, trouver un média qui n'est pas que rose

    RépondreSupprimer
  4. Article intéressant dans un blog intéressant. Merci de partager tout cela. Je suis vraiment contente d'être tombée sur votre blog. C'est un peu ce qui je cherchais dans ce domaine.
    femme russe

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir expat
    J'avais vu un entretien donné par l'auteur de ce bouquin à des journalistes tv, il avait l'air aux aguets, pas à l'aise du tout, gros coup pour un seul homme
    De ces magouilles anciennes, connues, évidemment pas en détail, mais absolument du style à vous envoyer le premier guignol du monde associatif ou chef d'entreprise derrière les barreaux fissa
    Drôle de pays la France, encore des reliquats du passé qui sortent de leur boîte de pandore à l'occasion
    Moi qui ai un certain nombre d'amis britanniques, nombreux dans ma région, je les ai toujours entendus nous moquer( au minimum) au sujet de nos politicards, quelle réputation on se traine mazette, justifiée en plus !!!!! Des magouilleurs, médaille d'or aux jo des irrégularités en tous genres, désespérant
    Où le bas blesse, c'est comme vous le dites, que tout ceci s'inscrit dans le cadre de graves manquement de la part de certains magistrats et élus , les "journalistes " qui globalement n'informent plus mais plutôt déforment , ça sent mauvais, depuis longtemps de toutes façons
    C'est très profond, une drôle de semoule dans laquelle on se trouve
    Quand je pense que ces mêmes enflés nous ont bassiné avec cette idée d'un sarko verrouilleur de médias, manquent pas d'air
    Si vous regardez les chaînes françaises, hé hé, assez étonnant côté impartialité, je ne regarde que très rarement leurs conneries, si récemment une doc,le jazzman au goulag, très intéressant, sinon le chamalo habituel, caca prout....

    RépondreSupprimer
  6. A ce propos,Si vous êtes intéressé par des docs diverses, podcasts et autres concernant ces sujets, contactez moi pour un échange par mail

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir JJ,
    c'est sûr que le gars il doit pas être à l'aise dans ses pompes. Mais il l'est peut-être davantage depuis qu'il a écrit. Une sorte de protection en somme.
    Oui ça sent mauvais. Les autres risquent d'avoir bientôt les pleins pouvoirs au sens très large du terme. Ce n'est pas que Guimauve le Conquérant soit effrayant mais il y en a quelques-uns dans ce parti qui vont vouloir s'affranchir d'un seul coup des frustrations accumulées depuis pas mal d'années maintenant. Les chasses aux sorcières vont recommencer. ça nous rappellera Quilès en 81 qui voulait faire tomber des têtes. Pas toujours très démocrates les gens de gauche quand ils ont le pouvoir. Avant si, bien entendu.
    Je ne pense pas que ça dure davantage que 5 ans mais c'est assez pour foutre un joyeux bordel d'autant plus que la droite manque toujours du courage nécessaire pour revenir en arrière. La peur de la condamnation morale. Cette peur qui fera sans doute perdre Sarkozy, parce qu'il en est resté aux discours et n'a pas poussé davantage dès que tout ce beau monde s'appuyant sur des médias acquis s'est montré outragé. Tout ça est décourageant. je commence à me demander si je vais voter même si je n'ai pas besoin de me déplacer puisque les expatriés ont cet avantage de pouvoir voter par internet.
    Je ne regarde pas la télé française. J'ai renoncé à me faire installer une parabole. Trop médiocre.
    Eventuellement je suis preneur de documentation sur supports divers.
    Un lien qui pourrait vous intéresser :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-difficile-etre-droite-clivage-philosophie-histoire-droite-gauche-denis-tillinac-292830.html

    RépondreSupprimer
  8. Effectivement expat, tillinac résume bien le gros problème
    Erreur grossière des "gaullistes ?" de se couper de la droite disons un peu plus nationaliste, le piège un peu trop gros, mais ils y sont tombés à pieds joints, très grosse erreur stratégique à mon humble avis
    Un lien excellentissime, le blog de Georges moreas, ex boss de la bri de Nice: http://moreas.blog.lemonde.fr/
    À consulter sans modération, tendre avec personne, ça qui est plaisant ,on y trouve de belles infos
    Ok pour les medias divers, contactez moi, avec plaisir
    Tenez, j'étais en train d'écouter un mp3 à propos de l'affaire boulin..... sale affaire comme le dit son suppléant et aussi responsable local du sac à l'époque, ça fait flipper certains encore aujourd'hui, 33 ans après.....

    RépondreSupprimer
  9. il faut lire le billet de Raffy "en bas", une prouesse!

    RépondreSupprimer